Le guide de votre bien-être à domicile

Core pole

Comment se déroule une séance de core pole ?

corepole

© CorePole

Le CorePole est un mât auquel sont attachées de 8 à 20 bandes élastiques. Les exercices se font en cercle autour du mât, ce qui permet une réelle convivialité des séances.
  1. Se muscler en tirant sur des élastiques
  2. Une séance complète dure une heure. C'est un moment collectif, ludique et convivial
  3. Des exercices variables à l'infini

Se muscler en tirant sur des élastiques

Le mât, nommé Core pole, est le pilier central de la discipline. C’est autour de lui que se placent les participants (de 1 à 8 en France). Des élastiques, équipés de poignets et d'étriers, sont joints au socle du mât. Le pôle est doté de six hauteurs d'ancrage et peut tourner à 360°.

Une séance complète dure une heure. C'est un moment collectif, ludique et convivial

A chacun son niveau.

La pratique du CorePole s'inspire beaucoup des exercices de Pilates mais ici les paires d'élastiques proposent trois degrés de résistance à adapter selon son niveau. Le degré de résistance des élastiques est codifié par trois couleurs : vert (niveau faible), rouge (niveau moyen) et bleu (niveau dur). Les participants, sous la direction d'un coach, font leur choix en fonction de leur condition physique.

Il est très important de se placer correctement pour bien tirer sur les sangles.

Pour participer à une séance de CorePole, il n'est pas nécessaire d'avoir un équipement particulier ; un tee-shirt et un caleçon feront très bien l'affaire.

Le cours

La séance débute avec un échauffement de quelques minutes puis chacun se place autour du mât pour enchaîner divers exercices, qui reprennent les mouvements des Pilates, à savoir des exercices d'assouplissement et de musculation. D’abord, des mouvements de bras, réalisés en tirant sur les sangles du haut et en restant debout ; toujours debout sur le sol ou sur le Bossu et face au CorePole ; puis en position allongée sur le côté. On passe, ensuite, aux battements de jambes ; un pied passé dans un étrier d'une sangle basse ; assis sur un SwissBall et le dos au CorePole ; une sangle dans chaque main… Ainsi, les participants peuvent travailler à affiner leurs cuisses mais aussi redonner du galbe aux fessiers et tout cela en développant les abdominaux.

Des exercices variables à l'infini

Tout au long d'une séance, les tractions et les extensions s’enchaînent en variant les positions : debout, couché, assis... Les muscles sont contractés de façon consciente, ce qui permet de gérer sa respiration correctement.

Sur l'ensemble d'un cours, on peut galber son haut du corps après un bon échauffement puis faire un travail musculaire efficace avant de terminer par des étirements et éviter ainsi les courbatures.